//
you're reading...
Arts visuels, Musique

Débrief sur Pop’pea au Théâtre du Châtelet!

Avec un peu de retard, et je m’en excuse, car l’opéra version vidéo-pop de Monteverdi ne se joue déjà plus au Châtelet, voici mon retour sur ce spectacle osé, un rêve devenu réalité pour le directeur du théâtre.

Le défi était bien trouvé, électriser, relooker et réinterpréter un opéra de Monteverdi (« Le couronnement de Poppée ») avec un casting tape-à-l’oeil: Benjamin Biolay, Carl Barât et Marc Almond pour les rôles masculins principaux et Valérie Gabail (seule chanteuse lyrique du casting) en Poppée, Fredrika Stahl en Ottavia et Anna Madison en Drusilla.

La presse a encensé le spectacle, il a surtout été très bien reçu par son audace de mise en scène, on a pu lire qu' »on ne peut que constater l’alchimie foudroyante qui unit Benjamin Biolay et Carl Bârat ». Je n’irais pas jusque là car j’avais l’impression que Benjamin Biolay ne savait parfois pas trop ce qu’il faisait sur scène, très à l’aise avec un micro dans les mains et ses textes ciselés, il l’était un peu moins dans le rôle d’Othon, peut-être parce qu’il a rejoint le casting plus tard que les autres, peut-être aussi parce qu’à l’opéra on attend aussi l’acteur…

Marc Almond était parfait en Sénèque, superbe voix et présence d’une justesse touchante. Quant à Carl Barât, convaincant en Néron, mais il manquait un petit quelque chose, peut-être dans le jeu.Image

Les costumes glam-rock donnaient vraiment du corps au spectacle, signés par le styliste de Lady Gaga en passant, et soulevés par un orchestre rock fabuleux vraiment. Les deux batteries notamment ont très bien joué leurs rôles de tragédiennes!

Image

L’originalité était aussi dans les projections vidéo avec l’incrustation en direct sur fond vert donnant lieu à de très bonnes idées de mise en scène utilisant le décor, Néron qui se cache derrière des fruits géants par exemple, grandeur nature sur scène. On avait donc en face des yeux deux plans différents et simultanés!

Image

Une scène géniale montre les acteurs faire le doublage de leur propre voix sur fond d’une vidéo à l’image vieillie et aux costumes d’époque.

Image

La mise en scène de Pop’pea est aussi dans ce décalage humoristique avec par exemple les deux gardes de Néron qui chantent eux en hip-hop coiffées de casquettes.

Et voici un petit extrait de la bande sonore, duo entre Carl Barât et Valérie Gabail:

now-i-hold-you-val-rie-gabail

Blog de Pop’pea // Site du Châtelet

Metteur en scène: Giorgio Barberio Corsetti

Vidéaste: Pierrick Sorin

Styliste: Nicola Formichetti

À propos de blendedartvision

Aime piocher dans la musique, me projeter dans des films, le partager, explorer des cultures, y apprendre des sens et apprécier ce qui est beau...

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :