//
you're reading...
Etudes

L’information & la presse dans le futur?

le-futur

Quelle serait la recette magique pour un bon journal des années 2010? ne regardons plus en arrière, vivons le moment, qu’est-ce qui ferait d’un objet fait de textes et d’images, quotidien, hebdomadaire, mensuel, bimensuel ou bimestriel, aujourd’hui pour qu’on le dévore comme nos bons vieux journaux et magazines?
D’un côté les journalistes amateurs ont investi la presse, en maîtrisant leur sujet et en apportant un regard personnel, singulier, cela suffit à rendre le sujet intéressant. De l’autre, les professionnels ne cessent de faire évoluer l’objet papier, du journal au magazine, pour adhérer de mieux en mieux aux attentes des lecteurs, et surtout d’anticiper leurs manières et leurs besoins de consommer (malheureusement mot à utiliser aujourd’hui!) l’information.

On ne me fera pas croire que l’image va remplacer le texte, le gros titre l’article, l’application iPad le « journal »… L’élément essentiel est l’information, quelle qu’elle soit: image, texte, vidéo, la question est comment veut-on la consommer et combien de temps sommes-nous prêts à lui consacrer, quel rapport avons-nous avec elle? Je dirais que l’intérêt de l’info est en deux temps: d’abord l’actualité, les infos-phare, les centres d’intérêt socio-culturelles; puis les sujets plus approfondis, les documentaires, les reportages… D’ailleurs le nombre inattendu de nouveaux magazines sur le marché de la presse prouve bien que la curiosité intellectuelle est toujours bien présente, les mooks (raccourci de magazine et de book), avec leur format épais, apportent soit une variété inhabituelle de sujets rassemblés dans un même objet, soit la valorisation des reportages et enquêtes, et abordent donc d’une manière nouvelle, dans les deux cas, les informations. On a vu apparaître également une lecture de l’actualité à travers la B.D., le dessin et l’illustration restent donc bien présents et appréciés dans les médias.

mook-top

Nous sommes actuellement en plein métissage, entre numérique et papier, image et texte, et la mixité des médias fait qu’affectivement nous avons encore besoin de chacun, il n’y a pas de lassitude, juste des habitudes qui se perdent. L’information est en mouvement comme jamais elle ne l’a été, de par ses acteurs et ses supports de visibilité, l’à bout de souffle ne semble pas poindre, mais l’on se demande juste jusqu’à quand la modernité pourra suivre ce rythme effréné de production grâce aux nouveautés technologiques.
Si dans quelques années le rythme se ralentit je pense que le penchant naturel de l’homme pour le calme aidera à scinder le temps extrêmement rapide lors de la consommation d’informations et les temps de pause, de ralenti, et donc de maintien d’un certain nombre de médias non « instantanées ».
Seulement, la circulation d’informations à travers le monde va s’intensifier, d’autant plus qu’une grande partie de la population mondiale n’a pas accès à l’Internet, grand défi de notre siècle. Le problème c’est que si le cyber-espace-temps prend autant sinon plus d’importance que notre espace-temps, le déséquilibre va créer une drôle de sensation pour l’homme dans son rapport au monde… Avant d’en arriver là, lisons et regardons l’information comme bon nous semble, avec tout le respect pour la profession, n’ayons pas peur des nouvelles technologies mais combinons avec intelligence les différences que chaque support apporte.

C’est plutôt le modèle économique du journalisme qui pose question, comment va-t-il s’adapter, comment le métier de journaliste va évoluer, comment va-t-il être enseigné?

Je pense également au cross-média  et aux réseaux sociaux, ils créent un besoin de personnalisation des informations reçues et une sensation de proximité. Finalement, l’affectif et la technologie se mêlent dans cet enjeu qui nous dépasse.

Et vous, qu’en pensez-vous?

À propos de blendedartvision

Aime piocher dans la musique, me projeter dans des films, le partager, explorer des cultures, y apprendre des sens et apprécier ce qui est beau...

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :